DE FR

iNSTRUCTIONS POUR LA POSE DE DALLES  DE TERRASSE

Construction non liée

Les dalles de terrasse nécessitent une pose professionnelle . Dans le cas d'un lit de pose non lié, les dalles de terrasse sont posées dans du sable ou des gravillons. Dans la plupart des cas, les sous -couches  sont également en matériau non lié. Si les dalles sont posées sur une fondation en béton, il faut tenir compte d'autres  particularités .

1. PENTES

Les dalles de béton sont généralement planes et comportent moins de joints que les pavés. Par conséquent, elles  peuvent être posées  avec une pente minimale de 2%. La pente est toujours planifiée pour que l'eau soit dirigée loin du bâtiment.

CONSEIL: pour les dalles dont l'aspect  de surface comporte des aspérités  plus prononcées, une pente minimale de 2,5% est recommandée pour évacuer  l'eau plus rapidement de la surface.


  • Image correspondante

2. BORDURES 

Les surfaces dallées nécessitent un bordurage stable, afin d'éviter les déplacements. La bordure est faite avant la pose.
La distance est déterminée en disposant des rangées individuelles de dalles  avant de commencer les travaux de pose. Les bordures sont posées sur une fondation (épaisseur minimale de 10 cm) en béton suffisamment calée sur l'arrière piur éviter tout déplacement (largeur minimale de 10 cm). Le béton de fondation doit être protégé du dessèchement.


  • Image correspondante

3. PLANUM ET COUCHE PORTANTE

Les surfaces dallées  conservent leur stabilité lorsqu'elles sont posées  soigneusement sur une couche portante adaptée. La couche de base absorbe les charges et les transmet au sol. L'épaisseur de la couche de base répond également aux exigences de protection contre le gel.

Les surfaces dallées sont à usage exclusivement pietonnier . Il suffit d'une profondeur d'environ 30 cm et d'une épaisseur de la couche de base de 15 à 25 cm. En altitude, il peut également être nécessaire d’augmenter la couche de base de 30 à 40 cm pour assurer la protection de la surface contre le gel.


  • Image correspondante

La surface inférieure de la zone excavée s'appelle Planum. Elle doit être plane  et présenter  une pente transversale de 2,5%. Pour un sol en attente sensible à l'eau, la pente transversale doit être de 4%. Le planum est soigneusement compacté avec une plaque vibrante jusqu'à ce qu'il soit stable. Sur le planum, on installe la couche potante . Nous utilisons comme matériau un mélange de minéraux dont la taille des grains est comprise entre 0 et 32 ​​mm ou entre 0 et 45 mm. Un ballast de sable concassé ou un mélange de sable et de gravier peut être utilisé. La couche portante est faite avec la même pente que le planum  et soigneusement compactée avec une plaque vibrante pour la stabilité.

4. LIT DE POSE

Le lit de pose est mis en place avec  une épaisseur de 3 à 5 cm sur la couche portante. En tant que matériau, il est recommandé d'utiliser du sable lavé de granulométrie de 0 à 2 mm ou de préférence un mélange de grains concassés de granulométrie de 0 à 5 mm.
Le lit de pose  doit être très uniforme. . Tous les trous doivent être bouchés et une fois que le tout est lissé , il ne faut plus circuler sur sa surface .

CONSEIL: Une erreur de pose  courante est l’utilisation d’un matériau pour la couche portante composé de grains de 2 à 5 mm et de sable de 0 à 2 mm. En raison des charges de circulation et des précipitations, le matériau des joints se répand  dans le lit de pose . Les joints  se vident, entraînant une perte de stabilité. Par conséquent, il est essentiel d’éviter cette combinaison de matériaux ,

5. POSE ET REMPLISSAGE DES JOINTS 

Les dalles sont posées sur le lit de pose . Afin de couper moins de pièces de raccord, on commence la pose le long d'une bordure droite.
Une pose bord à bord des dalles doit être évitée à tout prix, car des éclats de bords peuvent être provoqués. La largeur du joint doit être comprise entre 3 et 5 mm selon DIN 18318.


  • Image correspondante

Après la pose d'environ 2 à 3 m,  l'alignement devra être vérifié au moyen d'une ficelle étirée sur les rangées de dalles  et les directions longitudinale et transversale contrôlées. Les surfaces satisfaisantes pourront d'ores et déja être ensablées. Pour le remplissage des joints, on utilise le même matériau que pour le lit de pose : sable lavé de granulométrie  0 à 2 mm e  ou mélange de grains concassés de 0 à 5 mm.

CONSEIL: Le joint est travaillé avec  un maillet en caoutchouc et aligné sur la ficelle. Si possible, il faut  éviter l'utilisation de croisillons, qui peuvent avoir une influence sur les tolérances dimensionnelles admissibles dans le joint.

6. COUPES

On s'occupe des bordures dès lors que la surface est posée. Ce travail devrait être fait avec beaucoup de minutie. Une surface soigneusement posée peut être gâchée par des raccords mal exécutés. De plus, ils peuvent en affecter la stabilité. Les pièces de raccord sont coupées à l'eau ou avec une lame en diamant.

7. COMPACTAGE / REMPLISSAGE DES JOINTS 

Les dalles sont légèrement frappées avec un maillet en caoutchouc pour être mises en place. Un remplissage complet  du joint est obtenu en balayant et en complétant régulièrement  le matériau des joints 


  • Image correspondante

8. SERVICE HIVERNAL

L'utilisation de sel de déverglaçage doit être évitée dans le domaine privé. Il peut être remplacé par des produits neutres tels que le sable ou le gravier.